L’écume des jours – Boris Vian

Quatrième de couverture : L’écume des jours : ce titre léger et lumineux annonce une histoire d’amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C’est un conte de l’époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, merveilleux et fantastique, féerique et déchirant. Dans cette œuvre d’une modernité insolente, l’une des plus célèbres du XXe siècle et livre-culte depuis plus de trente ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, la mort prend la forme d’un nénuphar, le cauchemar va jusqu’au bout du désespoir. Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l’amour absolu et la musique des Noirs américains.


Mon avis : Cela faisait un moment que je voulais lire cette œuvre mais que je repoussais toujours sa lecture de peur de ne pas accrocher au style de l’auteur. Que dire maintenant que je l’ai lu ? et bien, je dois avouer que même si au début j’ai eu un peu de mal avec le côté surréaliste et loufoque de l’histoire, je me suis mise à apprécier de plus en plus la plume de l’auteur et ses jeux de mots.
L’intrigue est quant à elle triste et drôle à la fois avec des personnages que j’ai trouvé attachant.
Après, je pense que c’est un livre qu’il faut certainement lire plusieurs fois pour bien comprendre tous les aspects.
Pour conclure, bien que j’ai aimé ce roman, il m’est difficile d’en écrire un avis puisque c’est une œuvre que l’on apprécie ou pas et qu’il peut être compliqué à comprendre à des moments. Bref, il demande une certaine concentration du lecteur pour bien tout assimiler.

« Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes, c’est celui de chacun. »

« On se rappelle beaucoup mieux les bons moments, alors à quoi servent les mauvais ? »

5 réflexions sur « L’écume des jours – Boris Vian »

  1. Le style de l’auteur est particulier je trouve, je l’avais découvert avec « J’irai cracher sur vos tombes ». Depuis je n’en ai jamais relu, mais j’ai l’adaptation en bande dessinée de L’écume des jours qui m’attend dans ma PAL, j’espère l’aimer aussi, malgré l’intrigue triste. Merci pour ton retour !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :