Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Mon ami Dahmer – Derf Backderf

Derf Backderf a passé son enfance à Richfield, petite ville de l’Ohio située non loin de Cleveland. Au début des années 1970, il entre au collège, où il fait la connaissance de Jeffrey Dahmer, un enfant solitaire au comportement un peu étrange. Les deux ados se lient d’amitié et font leur scolarité ensemble jusqu’à la fin du lycée. Jeffrey Dahmer deviendra par la suite l’un des pires serial killers de l’histoire des Etats-Unis. Arrêté en 1991, puis condamné à neuf cent cinquante-sept ans de prison pour une série de dix-sept meurtres, Dahmer, surnommé « le cannibale de Milwaukee », finira assassiné dans sa cellule en 1994. Mon ami Dahmer est le récit de la jeunesse de ce tueur.


Mon avis : Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’avais jamais entendu parler de ce serial-killer, c’est un ami qui m’a offert ce livre.
Ce que j’ai aimé dans ce récit, c’est avant tout le fait qu’il nous offre un point de vue de Jeffrey Dahmer par un ancien camarade de classe donc l’auteur lui-même. Il précise bien que ce roman graphique n’a pas été écrit dans le but de ressentir de la compassion pour Dahmer mais, que durant l’adolescence de ce dernier, il y avait déjà certains signes avant-coureur qui auraient pu alarmer les adultes sur ce qu’il allait devenir.
Jeffrey Dahmer grandit dans un milieu familial compliqué : ses parents divorcent au moment où il commence à ressentir un besoin obsessionnel de tuer. Avant de franchir ce pas, il plonge dans l’alcool aux abords du lycée pour « faire taire » ses pulsions. Beaucoup d’élèves s’en aperçoivent et donc l’auteur aussi mais, Dahmer est un garçon solitaire, étrange certes, mais qui ne cause pas d’ennuis à cette période. D’ailleurs, c’est ce que disent plus tard les professeurs qui l’ont eu pour élève et c’est pour cela qui n’ont pas réagit.
« Mon ami Dahmer » est un roman graphique très intéressant qui en plus de nous conter la jeunesse de ce tueur, nous fait prendre conscience que l’on devrait intervenir quand on ressent un certain mal-être chez un individu, même si ça ne change pas son devenir.

« Dahmer savait pertinemment que ses pulsions sexuelles étaient malsaines et déviantes. Mais il n’avait personne vers qui se tourner. Il était seul avec son cauchemar. « C’était impossible à partager », expliquerait-il par la suite. Cette obsession des cadavres et des viscères hantait Dahmer, mais elle le remplissait aussi de révulsion et d’un sentiment grandissant de panique. »

« Depuis cette nuit-là dans l’Ohio, depuis cette impulsion nocturne, plus rien n’a été pareil. Ca vous marque à vie. Après cet événement, je me disais que j’allais essayer de vivre aussi normalement que possible et d’enterrer tout ça, mais ces choses-là ne restent pas enterrées. » – Jeff Dahmer entretien avec le Dr Kenneth Smail, psychologue – Police du Milwaukee, 26 août 1991.


Lu dans le cadre du challenge Shiny Summer – Menu : Sable chaud / Catégorie : Château de sable.

On en parle aussi sur :
Bouquinbourg

Natacha – Intégrale T1 : Panique à bord – Wasterlain, Walthéry, Gos & Borgers

La réédition intégrale de la plus célèbre hôtesse de l’air. Longtemps, les  » femmes de papier  » ont été reléguées au second plan, derrière les mâles héros d’une bande dessinée classique asexuée. Puis, Natacha arriva, avec sa sensualité, son énergie, ses formes sexy qu’elle ne se gênait pas d’exposer. Elle fit souffler un courant d’air frais sur le journal  » Spirou « , participant ainsi à la libération d’un art populaire alors cadenassé par la censure. Revivez ses aventures pétillantes grâce à cette intégrale, qui en reprendra tous les albums, dans l’ordre chronologique, ainsi que des récits inédits.

+ un récit inédit : brin de panique

Mon avis : Tout d’abord je tiens à préciser que je ne connaissais pas Natacha avant de me procurer cette intégrale… je suis tombée dessus par hasard et je me suis laissée tenter.
Natacha qui est hôtesse de l’air est une héroïne très attachante et surtout intelligente qui arrive toujours à trouver un moyen pour se sortir d’affaire, même dans des situations assez dangereuses.  Quant à Walter, le steward, il apporte pas mal d’humour dans ces aventures.
En plus des histoires, j’ai beaucoup aimé les dessins qui sont bien détaillés avec des couleurs bien choisies.
Il y a aussi un supplément au début de cet album qui nous apprend pas mal de choses comme : comment est née Natacha ? comment Walthéry s’est inspiré pour créer ses personnages ? … et d’autres choses bien intéressantes.
Pour conclure, j’ai passé un très bon moment de détente avec ce magnifique album et donc, je compte bien me procurer par la suite les autres intégrales.

Vernon Subutex : Tome 1 – Luz et Despentes




Qui est Vernon Subutex ? Une légende urbaine. Un ange déchu. Un disparu qui ne cesse de ressurgir. Le détenteur d’un secret. Le dernier témoin d’un monde révolu. L’ultime visage de notre comédie inhumaine. Notre fantôme à tous.

Mon avis : Tout d’abord, je tiens à préciser que je connaissais très peu les dessins de Luz jusqu’à maintenant quant à Virginie Despentes, mise à part « Bye bye Blondie » je n’ai rien lu d’elle même si, j’ai déjà beaucoup entendu parler de Vernon Subutex. 
C’est donc grâce à un ami qui m’a prêté cette bande-dessinée que j’ai découvert le dessinateur et davantage l’auteure. 
Je dois dire que dès le début j’ai adhéré au style graphique de Luz, je trouve que les dessins sont très appropriés à l’histoire et aux personnages. Vernon est donc très bien représenté graphiquement par rapport au texte qui nous est décrit de lui. D’autant plus, qu’il y a aussi les couleurs choisies qui sont en adéquations entre moments présents, passés, heureux etc…
Quant à l’histoire en elle-même : elle est touchante car ce qui arrive à Vernon, ancien disquaire qui a dû fermer boutique, pourrait tout aussi bien nous arriver. C’est ainsi que l’on s’attache à ce personnage qui a dû mal à demander ou à accepter l’hospitalité des autres vu qu’il leur a pas donné signe de vie auparavant et, on le comprend !
Pour conclure, il m’est difficile de parler de cette bande-dessinée tant je l’ai adoré et qu’elle m’a touché car moi, qui ne suis pas une grande lectrice de BD, je dois dire que celle-ci va me marquer longtemps et j’ai donc hâte de découvrir la suite !