Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Dédale T1 & T2 (série terminée) – Takamichi

Et si la vie réelle pouvait « bugger » ?
Reika et Yôko, deux étudiantes, errent dans un gigantesque bâtiment, véritable dédale sans fin défiant l’imagination. Seul indice : un mystérieux message posé sur une table basse signé Tagami, un célèbre créateur de jeux vidéo, qui semble en savoir long sur cet endroit.
Quelle est la nature de l’étrange lieu dans lequel elles errent ? Pourquoi Reika et Yôko sont-elles le seul espoir de l’humanité ?

Editions Doki Doki 2016 – tome 1 242 pages et tome 2 240 pages

Mon avis : Voilà un manga qui ne manque pas d’imagination nous plongeant dans un monde « virtuel » avec deux héroïnes bien différentes l’une de l’autre mais tout aussi attachantes. Reika est une fille insouciante mais qui est intelligente quant à Yôko, elle est plus réfléchie et n’aime pas prendre trop de risques. Toutes deux forment un très bon duo complémentaire.
En plus de suivre une intrigue bien ficelée, les dialogues de Reika et Yôko ne manquent pas d’humour.
Pour conclure c’est un petit manga distrayant avec lequel j’ai passé un agréable moment de lecture.



Le chat aux sept vies T1 à T3 (série terminée) – Gin Shirakawa

Nanao et Machi sont deux chats errants qui vient au quotidien au contact de la mort. A leurs yeux, les humains n’existent que pour les nourrir grâce aux « tables » qu’ils leur servent. Sauf qu’ils rencontrent un beau jour Yoshino Narita, une jeune femme de cette espèce qu’ils exècrent tant. Si la première impression est catastrophique, elle risque bien, à terme, de changer radicalement leurs vies à tous les trois…

Editions Glénat 2020 – 160 pages


Nanao est un chat dont le maître a disparu. Yoshino Narita est une femme dont l’époux est mort. Pour cet animal et cet humain ayant tous deux perdu un être cher, ce collier qu' »il » leur a laissé est la seule chose qui le relie. A la recherche d’un peu de chaleur pouvant apaiser leur souffrance, chacun décide de s’ouvrir peu à peu à l’autre…

Editions Glénat 2020 – 144 pages


Vivre seul, et mourir seul. Nous les chats errants, nous devons savoir que notre vie ne tient qu’à un fil. Sans quoi nous risquons de finir écrasés sous le poids de l’incertitude. En revanche, une rencontre heureuse, une personne avec qui on a envie d’être, peuvent nous aider à donner un sens à notre naissance.

Editions Glénat 2020 – 144 pages


Mon avis : Voilà un manga qui m’a fortement touché tant l’histoire est très réaliste. Il traite de la dure vie des chats errants, du sentiment d’abandon de celui-ci par les humains mais aussi du deuil.
Je me suis vraiment beaucoup attachée au trio que forment Nanao, Machi et Yoshino. Même si cette dernière au début peut paraître dure envers les chats puisqu’elle en a peur, elle fait preuve de beaucoup d’attachement envers eux ensuite et à eux trois ils vont s’apporter beaucoup d’amour et ainsi avancer dans la vie.
Quant aux dessins, ils sont vraiment magnifiques et à travers eux on perçoit l’émotion des personnages.
Bref, « Le chat aux sept vies » est un gros coup de cœur pour ma part que je vous conseille de lire notamment si comme moi vous êtes une amoureuse des chats.