Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

L’art de voyager léger et autres nouvelles – Tove Jansson

Du premier Noël de l’enfance au dernier été passé sur une île dans le golfe de Finlande, toute la vie d’une femme est rassemblée dans ces quinze nouvelles publiées pour la première fois en France.
Avec cette chronique d’une vie passée au plus proche de la nature et des saisons, dans un style pur où l’étrangeté perce souvent sous l’apparente simplicité, « Tove Jansson fait presque disparaître la narration dans ce que Hegel appelait « la prose du monde », la beauté du quotidien ».

Mon avis : Dans ce court recueil d’un peu plus de cent soixante pages et comportant quinze nouvelles, l’autrice nous fait voyager sur une île dans le golfe de Finlande. Ainsi, elle nous dépeint des paysages au fil des saisons et des scènes du quotidien mais pas que…
J’ai particulièrement aimé les nouvelles où la narratrice est une petite fille qui nous conte alors avec son regard d’enfant sa vision d’une de ses journées à observer ses parents, à nous raconter ses promenades etc…
Même si j’ai aimé certaines nouvelles plus que d’autres, j’ai toujours été touché par la plume de l’autrice qui est vraiment très poétique et touchante.
C’est un livre qui nous dépayse totalement et l’on s’imagine très bien les paysages qui nous sont dépeints : parfois ils sont beaux et parfois sinistres.
Pour conclure, ce recueil de nouvelles est une très belle découverte et par la même occasion il nous fait découvrir la Finlande.

« Plus on est petit, plus Noël est important. »

« Et quand on n’ose pas faire quelque chose tout de suite, on ne le fait plus jamais. »

« Parfois, j’ai l’impression que les sentiments les plus puissants viennent du ventre. En tout cas, c’est vrai pour moi. »

« Ma chère Matilda, une chose que nous devrions tous garder en mémoire, c’est que, dans toute la mesure du possible, il faut éviter de geindre, car sinon les mauvaises habitudes prennent tout de suite le dessus. »

« On se consacre avec frénésie à des choses futiles, alors qu’on laisse ce qui est important aller de mal en pis. »

Ils en parlent aussi :
Le goût des livresCathulu

Une soirée de toute cruauté – Karo Hämäläinen

Trois portables sonnent dans le vide au cœur de Londres dans un appartement de luxe. Plus tôt en soirée, quatre amis finlandais se sont retrouvés pour dîner. Robert, l’hôte, est un banquier qui a empoché des millions par le biais de manipulations pas très éthiques de taux d’intérêt. Cela fait plus de dix ans qu’il n’a pas vu son meilleur ami, Mikko, un journaliste d’investigation qui a consacré sa vie à démasquer les politiciens et hommes d’affaires corrompus. L’épouse de ce dernier, Veera – avec laquelle Robert a eu une brève liaison -, et Elise, la nouvelle femme « trophée » du banquier, font également partie de la mêlée. Mikko est arrivé à Londres muni de sombres desseins : il pense pouvoir commettre le meurtre parfait. Mais il est encore loin de se douter du menu des festivités. Un lourd secret pèse sur les convives, et leur réunion après toutes ces années est manifestement un jeu dangereux. Non seulement chacun a des comptes à régler, mais un arsenal d’armes mortelles se trouve à portée de main.
Karo Hämäläinen fait magistralement monter la tension jusqu’à la limite du supportable dans ce succulent huis clos hitchcockien. Derrière les formules de politesse et les sourires complaisants, chacun marche sur le fil du rasoir, bien conscient que le moindre faux pas risque d’être fatal.

Mon avis : Dès les premières pages j’ai été happé par l’histoire. Il faut dire que le fait que la narration alterne les différents protagonistes, nous entraîne dans la pensée et les secrets de chacun ainsi, l’intrigue est bien rythmée et donc sans temps mort.
Au fil des pages, on sent une certaine tension montée entre les convives expliquée par une consommation d’alcool importante mais aussi, à cause de sujets graveleux qui refont surface. De cette manière, l’auteur nous plonge dans un huis-clos où le suspense est à son comble car oui, on sait qu’il va y avoir des victimes mais on ne peut pas deviner qui et dans quelles circonstances cela va arriver puisqu’ils se mettent tous dans des situations dangereuses et que, certains perdent plus ou moins le contrôle d’eux-mêmes : ils se laissent emporter dans cette soirée sans penser à leurs faits et gestes.
Pour conclure, l’auteur a écrit là un superbe roman tragique qui m’a séduite du début à la fin tant l’intrigue est prenante et le dénouement totalement inattendu. Bref, je verrai bien ce livre adapté en film !

« Chaque être humain exerce une influence sur l’humanité, sur le monde, sur les générations à venir. Il est naturel de penser que chaque vie a un but. »

« L’être humain façonne ses pensées avec son environnement et vice versa. La vie est telle qu’on l’a fait. Les uns s’orientent vers le passé, les autres vers l’avenir, mais seul ce dernier a de l’importance. »

« Des fois, les gens plaisantent et parlent en minuscule alors qu’ils pensent en majuscule. »

« Comme chacun sait, l’alcool altère la personnalité, affaiblit la coordination et exacerbe les sentiments. »


« L’artiste aspire à la meilleure œuvre d’art possible, pas au plus grand prix de vente possible. »