Zoom sur : Olivier Norek

Bonjour tout le monde, pour ce nouveau rendez-vous, zoom sur Olivier Norek : un auteur que j’ai découvert depuis peu et que j’aime beaucoup ce qu’il écrit jusqu’à maintenant.


Olivier Norek, né en 1975 à Toulouse, est un écrivain et scénariste français, capitaine à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. De formation militaire puis policière, il publie des romans et des scénarios qui relèvent autant du thriller social que du lançage d’alerte concernant les dérives du pouvoir exécutif français.

Ci-dessous sa bibliographie avec les liens de mes chroniques pour ceux que j’ai lu.

  • 2013 : Code 93 (série Capitaine Coste)
  • 2014 : Territoires (série Capitaine Coste)
  • 2016 : Surtensions (série Capitaine Coste)
  • 2017 : Entre deux mondes
  • 2019 : Surface
  • 2020 : Impact
  • 2022 : Dans les brumes de Capelans (série Capitaine Coste)

C’est lundi que lisez-vous ? #11

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous incontournable de la blogosphère géré par Les Paravers de Millina. C’est avec plaisir que j’ai décidé de partager avec vous mes lectures passées, en cours mais aussi à venir !

• Qu’ai-je lu la semaine passée ?
• Que suis-je en train de lire en ce moment ?
• Que vais-je lire ensuite ?

Lecture passée :

Lecture cours : Vilipendée par les uns, sanctifiée par les autres, l' »Autrichienne » Marie-Antoinette est la reine la plus méconnu de l’histoire de France. Il fallut attendre Stefan Zweig, en 1933, pour que la passion cède la vérité.
S’appuyant sur les archives de l’Empire autrichien et sur la correspondance du comte Axel de Fersen, qu’il fut le premier à pouvoir consulter intégralement, Zweig retrace avec sensibilité et rigueur l’évolution de la jeune princesse, trop tôt appelée au trône, que la faiblesse et l’impuissance temporaire de Louis XVI vont précipiter dans un tourbillon de distractions et de fêtes. Dans ce contexte, la sombre affaire du collier, habilement exploitée par ses nombreux ennemis à la cour de France, va inexorablement éloigner Marie-Antoinette de son peuple.

Lecture à venir : Dès l’enfance, le terrible pouvoir de la petite Charlie s’est révélé : qu’un objet, un animal, un être humain provoque en elle la moindre crainte, la moindre tension… et il se trouve aussitôt livré aux flammes !
Aujourd’hui la douce et jolie Charlie a sept ans et le cauchemar demeure. Certes, elle sait à présent que son pouvoir est un mal qu’elle doit combattre sans relâche pour en être un jour libérée, délivrée. Alors, de toute ses forces, Charlie lutte, mais la pulsion souvent l’emporte et déferle. Indomptable, criminelle. Et l’enfant cède au désespoir… Comment ses parents pourraient-ils lui avouer l’atroce vérité – cette imprudence fatale qu’ils ont commise avant sa naissance ? A quel destin Charlie est-elle vouée ?

Surface – Olivier Norek

Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.
Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?
Mais voilà que soudain, les squelettes des enfants disparus vingt-cinq ans plus tôt, enfermés dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…

Mon avis : Deuxième livre d’Olivier Norek que je lis et encore une fois j’ai beaucoup aimé. J’ai toute de suite apprécié Noémie tant son caractère nous est bien dépeint et colle parfaitement avec ce qu’elle a vécu.
L’ambiance d’Avalone est quant à elle mystérieuse et on ressent assez vite que certains habitants cachent quelques chose mais sans savoir quoi exactement. Ainsi, j’ai pris un véritable plaisir à suivre Noémie dans son enquête avec ses nouveaux collègues, dans laquelle les révélations et les rebondissements sont nombreux. J’ai aimé aussi la voir évoluer petit à petit psychologiquement et moralement après le drame qui lui est arrivé.
L’intrigue est tellement prenante et crédible que j’ai eu du mal à faire des pauses au cours de ma lecture. De plus, le dénouement est inattendu et ne pouvait pas être mieux recherché.
Pour conclure, c’est un policier à la « cold case » que je ne peux que vous recommander et dont je n’oublierai pas de sitôt.

« Le courage, c’est une qualité. La témérité, c’est une faiblesse. »

Mes lectures de septembre 2022

Coucou, je vous retrouve aujourd’hui pour le bilan de mes lectures de septembre. Et dire que l’on est déjà en octobre…. ça passe trop vite.

J’ai passé un bon moment avec :

Mes coups de cœur :

Et vous, quels ont été vos coups de cœur ?

Je vous souhaite un très bon mois d’octobre avec de belles lectures !

Challenge ABC illimité

Je rejoins Les Paravers de Millina pour ce challenge qui est en plus illimité et attrayant.

A

Prénom : Amélie Nothomb – Les Combustibles
Nom :
Carl Aderhold – Mort aux cons
Titre :
Ernest Hemingway – L’adieu aux armes

B

Prénom : Bernard Minier – Glacé
Nom :
Marie Benedict – La femme qui en savait trop
Titre :
Jacques-Olivier Bosco – Brutale

C

Prénom : Carlos Liscano – Le fourgon des fous
Nom :
Truman Capote – De sang-froid
Titre :
Jean-Yves Le Naour – Le corbeau

D

Prénom : Didier Decoin – Une anglaise à bicyclette
Nom :
Joël Dicker – La vérité sur l’affaire Harry Quebert
Titre :
Boris Pasternak – Le Docteur Jivago

E

Prénom : Elena Ferrante – La vie mensongère des adultes
Nom :
Barbara Ewing – La passagère
Titre :
Pearl Buck – L’Exilée

F

Prénom : Françoise Chandernagor – L’Allée du Roi
Nom :
Jim Fergus – Marie-Blanche
Titre :
Michel de Grèce – La femme sacrée

G

Prénom : Gérard Périoux – Le coureur de papillons
Nom :
Guinevere Glasfurd – Les mots entre mes mains
Titre :
Robert GrossmarchGeorgia

H

Prénom : Harlan Coben – Dans les bois
Nom :
Paula Hawkins – La fille du train
Titre :
Laurie King – Hantises

I

Prénom : Ivan Gontcharov – Oblomov
Nom :
Robert Louis Stevenson – L’île au trésor
Titre :
Harlan Coben – Innocent

J

Prénom : Janice Graham – La fille du tailleur
Nom :
Sébastien Japrisot – Piège pour Cendrillon
Titre :
Sahar Delijani – Les jacarandas de Téhéran

K

Prénom : Kylie Fitzpatrick – La neuvième pierre
Nom :
Stephen King – Charlie
Titre :
Frederick Forsyth – Kill List

L

Prénom : Lolita Pell – Hell
Nom :
Bernard Lentéric – La nuit des enfants rois
Titre :
Mireille Calmel – Le lit d’Aliénor

M

Prénom : Le Parrain – Mario Puzo
Nom :
Robert Merle – L’Idole
Titre :
Mineko Iwasaki – Ma vie de Geisha

N

Prénom : Natascha Kampusch – 3096 jours
Nom :
Amélie Nothomb – Premier sang
Titre :
John Green – Nos étoiles contraires

O

Prénom : Olivier Norek – Territoires
Nom :
Véronique Olmi – Bakhita
Titre :
Jane Austen – Orgueil et préjugés

P

Prénom : Pierre Choderlos de Laclos – Les liaisons dangereuses
Nom :
Edouard Peisson – Hans le marin
Titre :
Sophie Hannah – Pas de berceuse pour Fanny

Q

Prénom :
Nom :
Yann Quéffelec – Les noces barbares
Titre :
Agatha Christie – Les Quatre

R

Prénom : Robert Louis Stevenson – Le club du suicide
Nom :
Anne Rice – Entretien avec un vampire
Titre :
Pierre Lemaitre – Robe de marié

S

Prénom : Sarah Pekkanen – Une femme entre nous
Nom :
Robert Silverberg – Le livre des crânes
Titre :
Stephen King – Salem

T

Prénom : Takashi Hiraide – Le chat qui venait du ciel
Nom :
Michel Tauriac – La tunique de soie
Titre :
Victor Hugo – Les travailleurs de la mer

U

Prénom :
Nom :
Titre :
Daphne Kalotay – Un papillon sous la neige

V

Prénom : Vincent Humbert – Je vous demande le droit de mourir
Nom :
Johann Wolfgang von Goethe – Les souffrances du jeune Werther
Titre :
Philippe Sturbelle – Vacances picardes

W

Prénom : Wendy Walker : Tout n’est pas perdu
Nom :
Bernard Werber – Paradis sur mesure
Titre :
Frédéric Beigbeder – Windows on the world

X

Prénom :
Nom :
Titre :

Y

Prénom :
Nom :
Marguerite Yourcenar – L’œuvre au noir
Titre :

Z

Prénom :
Nom :
Stefan Zweig – Marie-Antoinette
Titre :

Prénom : 21/26
Nom : 24/26
Titre : 23/26

Lettres validées : 21/26 : A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, R, S, T, V, W

Les femmes de Stepford – Ira Levin

Qu’arrive-t-il donc aux femmes de Stepford ? Ont-elles toujours été, ainsi que Joanna les découvre en s’installant dans cette ville, de véritables poupées ménagères, uniquement préoccupées de l’entretien de leur intérieur et du bien-être de leur famille ? Ou alors sont-elles victimes de leurs maris, tous adhérents du « Club des Hommes », qui se réunissent chaque soir dans une vieille bâtisse mystérieuse interdite aux femmes ?
Joanna, jeune femme libérée, tente de créer une association féminine avec l’aide de deux amies nouvellement arrivées. Qu’elle n’est pas sa stupeur de les voir, à leur tour, se transformer brusquement, à l’image des autres femmes de la ville. L’inquiétude devient rapidement de l’angoisse.
Joanna réussira-t-elle à échapper à ce cauchemar aseptisé, climatisé, lot quotidien des femmes de Stepford ?

Mon avis : Ce court roman écrit dans les années 70 met en avant les femmes dans la société : sont-elles destinées qu’à être des ménagères ? heureusement que les choses ont évolué depuis. Elles ont quand même d’autres occupations que d’entretenir leur intérieur.
Les femmes de ce roman changent du jour au lendemain, elles prennent un plaisir à entretenir leur maison et à être aux petits soins de leur famille. Joanna voit ainsi des femmes comme elles qui ne s’attardent pas aux corvées ménagères évoluées en véritable accroc du ménage. Ainsi, elle a peur qu’à force de rester à Stepford, elle devienne comme ces dernières.
L’ambiance m’a quelque peu rappelé la série Desperate Housewives avec une atmosphère qui devient de plus en plus inquiétante au fil des pages.
Bien que l’écriture de ce roman soit simple et que sa lecture soit très distrayante, j’ai néanmoins été moins convaincu par le dénouement qui m’a laissé avec quelques interrogations et, que j’ai trouvé également un peu trop rapide. Ceci dit, ce roman reste tout de même une belle découverte me donnant envie de lire « Un bonheur insoutenable » de cet auteur.

C’est lundi que lisez-vous ? #10

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous incontournable de la blogosphère géré par Les Paravers de Millina. C’est avec plaisir que j’ai décidé de partager avec vous mes lectures passées, en cours mais aussi à venir !

• Qu’ai-je lu la semaine passée ?
• Que suis-je en train de lire en ce moment ?
• Que vais-je lire ensuite ?

Lectures passées :

Lecture en cours : Qu’arrive-t-il donc aux femmes de Stepford ? Ont-elles toujours été, ainsi que Joanna les découvre en s’installant dans cette ville, de véritables poupées ménagères, uniquement préoccupées de l’entretien de leur intérieur et du bien-être de leur famille ? Ou alors sont-elles victimes de leurs maris, tous adhérents du « Club des Hommes », qui se réunissent chaque soir dans une vieille bâtisse mystérieuse interdite aux femmes ?
Joanna, jeune femme libérée, tente de créer une association féminine avec l’aide de deux amies nouvellement arrivées. Qu’elle n’est pas sa stupeur de les voir, à leur tour, se transformer brusquement, à l’image des autres femmes de la ville. L’inquiétude devient rapidement de l’angoisse.
Joanna réussira-t-elle à échapper à ce cauchemar aseptisé, climatisé, lot quotidien des femmes de Stepford ?

Lecture à venir : Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.
Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?
Mais voilà que soudain, les squelettes des enfants disparus vingt-cinq ans plus tôt, enfermés dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…

Olga – Bernhard Schlink

« Face à la neige et à la glace, aux armes et à la guerre, là vous vous sentez à la hauteur, vous les hommes, mais pas face aux questions d’une femme. »
Allemagne, fin du XIXe siècle. Dans un village coupé de toute modernité, Olga, une jeune orpheline, se bat pour devenir enseignante. Herbert, le fils d’un riche industriel, rêve plutôt d’explorer le monde. En dépit de leur condition opposée, ils tombent amoureux. Mais Olga découvre bientôt qu’Herbert nourrit une soif intarissable de conquêtes patriotiques. Leur amour survivra-t-il aux rêves de grandeur d’une nation ?


Mon avis : Ce beau roman est divisé en trois parties : la première nous plonge dans la vie d’Olga durant sa jeunesse durant son histoire d’amour avec Herbert entre autres. La seconde, Olga est coutière dans une famille, elle est maintenant âgée et lie une amitié avec Ferdinand, un des fils de la famille. C’est ce dernier qui nous raconte l’histoire d’Olga et leurs échanges. Dans la dernière partie, ce sont toutes les lettres qu’Olga a écrit à Herbert qui nous sont partagées.
Bien évidemment, je ne vais pas vous raconter l’histoire d’Olga, une femme courageuse qui m’a beaucoup touché, qui a toujours aimé Herbert malgré l’absence de ce dernier. On peut estimer qu’elle a été « abandonnée » par ceux qu’elle aime : déjà par Herbert mais aussi par son fils. Malgré cela, Olga a des convictions et ne changera pour rien au monde et, c’est ce qui aussi nous la rend très attachante.
Bernhard Schlink a écrit là un superbe roman, sa plume est emplit d’émotions et l’histoire d’Olga est bouleversante. J’ai eu l’impression de lire l’histoire d’une « héroïne » ayant existé tant son vécut et le fond historique nous est superbement bien dépeint.
Bref, une lecture que je vous recommande vivement !

« Elle se disait qu’en amour on n’est pas à la disposition l’un de l’autre, mais qu’on est un cadeau, et qu’on pouvait être un cadeau l’un pour l’autre aussi par lettres. »

« Ce qui t’est donné, tu ne peux en profiter que si tu l’acceptes. »

« Le silence s’apprend – en même temps que l’attente, qui va avec le silence. »

« Les héros meurent pour une grande cause. »

La faiseuse d’anges – Sandrine Destombes

La commissaire Maxime Tellier se retrouve à devoir enquêter sur une série de meurtres particulièrement violents. Des femmes, entre quarante et cinquante ans, sont assassinées un peu partout en France suivant le même mode opératoire. Le seul point commun des victimes : la Normandie. Max n’a d’autres choix que de quitter sa juridiction parisienne pour collaborer avec les services de gendarmerie de Lisieux où une cellule de crise a été créée.
Une fois sur place, Max comprend rapidement que la région n’est pas le seul élément déclencheur de ces meurtres.
En parallèle, Max se retrouve acculée par un nouvel élément lié à une enquête nettement plus personnelle qu’elle mène depuis trente ans. L’assassin de sa mère vient de refaire surface…


Mon avis : Même si je n’ai pas eu d’attache particulière envers les protagonistes puisque pour ma part, j’ai trouvé qu’ils manquaient de profondeur. J’ai tout de même passé un bon moment de lecture avec ce roman policier. Il faut dire que l’intrigue est bien ficelée avec des retournements de situation qui font que l’on ne peut pas deviner l’identité du coupable. Le mobile des crimes est aussi assez recherché.
En parallèle, j’ai aimé également suivre l’enquête personnelle de Max sur la recherche et la compréhension du meurtre de sa mère même si là, c’est plus ou moins prévisible mais ça reste crédible.
Pour conclure, ce n’est pas un livre qui me restera longtemps en mémoire mais il a tout de même le mérite de m’avoir fait passer un bon moment de lecture d’autant plus, qu’il se lit vite vu que c’est bien rythmé et sans temps morts.

« Les voies du cerveau peuvent paraître impénétrables mais ce n’est pas le cas ! »

« L’homme est un sujet complexe. Il essaie généralement de faire au mieux, avec les armes qu’il a, mais parfois il se perd en chemin. »

« Certaines personnes vivent un amour si fusionnel que lorsque l’un des deux s’en va, l’autre perd une part de lui-même. Comme si on lui avait retiré un organe vital. »

C’est lundi que lisez-vous ? #09

C’est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous incontournable de la blogosphère géré par Les Paravers de Millina. C’est avec plaisir que j’ai décidé de partager avec vous mes lectures passées, en cours mais aussi à venir !

• Qu’ai-je lu la semaine passée ?
• Que suis-je en train de lire en ce moment ?
• Que vais-je lire ensuite ?

Lecture passée :

Lecture en cours : La commissaire Maxime Tellier se retrouve à devoir enquêter sur une série de meurtres particulièrement violents. Des femmes, entre quarante et cinquante ans, sont assassinées un peu partout en France suivant le même mode opératoire. Le seul point commun des victimes : la Normandie. Max n’a d’autre choix que de quitter sa juridiction parisienne pour collaborer avec les services de gendarmerie de Lisieux où une cellule de crise a été créée. Une fois sur place, Max comprend rapidement que la région n’est pas le seul élément déclencheur de ces meurtres. En parallèle, Max se retrouve acculée par un nouvel élément lié à une enquête nettement plus personnelle qu’elle mène depuis trente ans. L’assassin de sa mère vient de refaire surface…

Lecture à venir : Allemagne, fin du XIXe siècle. Dans un village coupé de toute modernité, Olga, une jeune orpheline, se bat pour devenir enseignante. Herbert, le fils d’un riche industriel, rêve plutôt d’explorer le monde. En dépit de leur condition opposée, ils tombent amoureux. Mais Olga découvre bientôt qu’Herbert nourrit une soif intarissable de conquêtes patriotiques. Leur amour survivra-t-il aux rêves de grandeur d’une nation ?

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer